Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Né de père anglais et de mère française, Michael Lonsdale grandit au Maroc avant de s’installer à Paris en 1947. Il se destine d’abord à la peinture puis prend des cours d’art dramatique avec Tania Balachova au début des années cinquante. Il fait sa première apparition au théâtre sous la direction de Raymond Roulleau dans Pour le meilleur et pour le pire de Clifford Octets aux côtés de Gérard Oury et c’est en 1956 qu’il joue dans son premier film: C’est arrivé à Aden de Michel Boisrond.

Michael Lonsdale commence par travailler avec des amis cinéastes comme Gérard Oury (Le Crime ne paie pas, 1962) et surtout Jean-Pierre Mocky avec qui il tourne sept longs métrages (Snobs!, 1961; La Grande Lessive, 1968; Chut, 1972, ect..). Il se forge ensuite une réputation de comédien de films d’auteur exigeants à la fin des années soixante, se faisant une spécialité de seconds rôles de notables bourgeois ou de représentants de l’État. Il collabore ainsi avec des réalisateurs de la Nouvelle Vague comme François Truffaut dans La Mariée était en noir (1967) et Baisers volés (1968), et des représentants du Nouveau roman comme Alain Robbe-Grillet avec Glissements progressifs du plaisir (1974) et Marguerite Duras avec India Song (1975).

A la fin des années 70, Michael Lonsdale rompt avec son registre habituel en jouant dans des grosses productions internationales. Il commence par le personnage du milliardaire Hugo Drax dans le James Bond Moonraker (1979), puis enchaîne avec Les Chariots de feu (1981), Le Pacte Holcroft de John Frankenheimer (1985) et Le Nom de la rose (1986). Mais il fait des apparitions de plus en courtes dans les années 90 et s’investit dans son activité de metteur en scène de théâtre lorsque sa carrière cinématographique s’essouffle. Il réussit tout de même à composer des personnages hauts en couleurs sur grand écran : le diplomate français des Vestiges du jour de James Ivory (1993), l’associé ruiné de Michel Serrault dans Nelly et Monsieur Arnaud de Claude Sautet (1994) ou encore le professeur Stangerson dans Le Mystère de la chambre jaune (2003) et Le Parfum de la dame en noir (2004) de Bruno Podalydès.

En 2003, il retrouve le cinéaste Jean-Pierre Mocky pour Le Furet puis croise la trajectoire de François Ozon pour son 5×2 (2004). Deux ans plus tard, il revient dans l’objectif du cinéma hollywoodien en tennant le rôle du père secret de Mathieu Amalric dans le Munich de Steven Spielberg. Il tiendra aussi l’affiche des Fantômes de Goya de Milos Forman (2007) et du péplum Agora (2010) d’Alejandro Amenábar. Côté français, il joue en 2007 au vicomte pour Catherine Breillat dans Une vieille maîtresse et se pose La question humaine de Nicolas Klotz. Il particpe la même année au projet collectif Chacun son cinéma et prête sa voix dans une nouvelle aventure animée de Lucky Luke titrée Tous à l’Ouest.

Michael Lonsdale se prête volontiers au casting quatre étoiles des Bancs publics (Versailles rive droite) (2009), nouvelle collaboration avec le réalisateur Bruno Podalydès et reprend le rôle de moine, 24 ans après Le Nom de la Rose dans le film de Xavier Beauvois Des hommes et des dieux en 2010.

Jean-Claude Drouot est un acteur belge né à Lessines le .

Formé au Jeune Théâtre de l’Université libre de Bruxelles (ULB), il suit les cours Charles Dullin. Dès 1962, il interprète les tragédies classiques et les grandes œuvres de Molière.

De 1963 à 1966, il interprète le rôle-titre de Thierry la Fronde dans le feuilleton à succès populaire créé pour la télévision par Jean-Claude Deret.

De 1984 à 1986, il dirige le Centre dramatique national de Reims, la Comédie de Reims.

De 1985 à 1990, il dirige le Théâtre national de Belgique à Bruxelles.

Pensionnaire de la Comédie-Française de 1999 à 2001, il fit ses premiers pas au cinéma dans Les Ruses du diable de Paul Vecchiali (1965).

Il est également directeur artistique de la Compagnie Jean-Claude Drouot et metteur en scène de nombreuses pièces de théâtre notamment en coproduction avec le Théâtre régional des Pays de la Loire.

Intéressé par le croisement des disciplines, il a monté Féminaire en compagnie du Quatuor Ludwig, un spectacle texte et musique où les mots de Marcel Moreau répondent aux partitions de Béla Bartók, Franz Schubert, Igor Stravinsky, Johannes Brahms et Dmitri Chostakovitch.

Il a publié ses “Mémoires” en 2015 sous le titre “Le cerisier du pirate”

Damien Witecka, né le à Dijon, est un acteur français.

Pratiquant également le doublage, il est entre autres la voix française régulière de Leonardo DiCaprio, Giovanni Ribisi et de Tobey Maguire ainsi qu’une des voix de Jared Leto, de Dan Stevens et d’Ewan McGregor dans ses débuts.

Il est aussi la voix off de Fun Radio et de Cartoon Network.

Aurélie Ruby est une comédienne et metteuse en scène française.

Traducteur.

Poète militant , Lhomé se définit comme un homme au coeur noir.
Il a fait plus de 300 concerts depuis la France jusqu’à l’Inde, l’Ukraine, la Bulgarie ou la Colombie. Il a collaboré depuis plus de 10 ans avec des artistes tels que :
(Saïan Supa Crew, La Caution, La Phase, Féfé, Akhenaton en France ou Afu-ra aux USA.

Ses valeurs : la justice, la maîtrise, la force, l’équilibre et la réflexion, le développement personnel et l’amour. D’une voix apaisante, il bouscule via des messages forts via une musique aussi subtile qu’impactante: “On ne provoque pas le changement, il s’accompagne”.
Une plume au service de l’amour et de ses combats, Lhomé rend hommage à tous les héros en lutte pour leur survie, le sang sur les mains, parfois morts de chagrin. Sa musique a pour but de réunir des gens dans le partage et l’entraide ici et ailleurs. Le bonheur est le pont-levis vers la sortie du contrôle.
Le morceau « Ils ont gagné la Guerre » dénonce la domestication. Les puissants s’autorisent tout ce qu’ils nous interdisent. Est ce qu’on baisse encore les bras ?

Un nouvel album à venir à l’automne, ponctue quatre années de travail depuis son premier Disque l’Ombre d’un amour (2012). A contre courant, il démontre avec poésie et réalisme que les musiques urbaines ont encore le souffle d’amour qui leur est originel.

Danseur Hip-Hop

Auteure bande dessinée – illustratrice – conceptrice visuelle

Samir HOMSI, percussionniste syrien, vivant à Paris. Il a étudié la musique arabe et les instruments de Oud et percussions dans son pays d’origine. Il a participé à de nombreux festivals en France, Belgique, Espagne, Algérie et Maroc. Samir a joué avec la chanteuse Sapho, le violoniste Safwan Kenani, le chanteur palestinien Moneim Adwan et la troupe Alquds.

Parrains d’honneur 

Paysan, écrivain et penseur français d’origine algérienne, Pierre Rabhi est l’un des pionniers de l’agriculture écologique en France. Il défend un mode de société plus respectueux des hommes et de la terre et soutient le développement de pratiques agricoles accessibles à tous et notamment aux plus démunis, tout en préservant les patrimoines nourriciers.

Depuis 1981, il transmet son savoir-faire en Afrique, en France et en Europe, cherchant à redonner leur autonomie alimentaire aux populations. Il est aujourd’hui reconnu expert international pour la sécurité alimentaire et a participé à l’élaboration de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification.

Pierre Rabhi appelle à “l’insurrection des consciences” pour fédérer ce que l’humanité a de meilleur et cesser de faire de notre planète-paradis un enfer de souffrances et de destructions. Devant l’échec de la condition générale de l’humanité et les dommages considérables infligés à la Nature, il nous invite à sortir du mythe de la croissance indéfinie, à réaliser l’importance vitale de notre terre nourricière et à inaugurer une nouvelle éthique de vie vers une “sobriété heureuse”.

Pierre Rabhi a été à l’origine de nombreuses structures, nées de sa propre initiative ou de ses idées : ainsi l’association Terre & Humanisme (d’abord appelée “Les Amis de Pierre Rabhi”), le Mouvement des Oasis en Tous Lieux, le centre agroécologique Les Amanins, la Ferme des enfants-Hameau des Buis et plus récemment le Mouvement Colibris. Il est sollicité pour de nombreuses conférences dans le monde, et a publié plus d’une vingtaine d’ouvrages dont “Vers la sobriété heureuse”, “Pierre Rabhi, semeur d’espoirs – entretien avec Olivier Le Naire” ou encore “L’Agroécologie, une éthique de vie” (Actes Sud) et “La puissance de la modération” (Éditions Hozhoni).

Allain Bougrain-Dubourg est né le 17 août 1948 à Paris. Issu d’une illustre famille, son père, Patrice Bougrain-Dubourg, fut député de Saône-et-Loire, son grand-père Gabriel Bougrain, Géné­ral dans la cava­le­rie française et Comman­deur de la Légion d’honneur. Très jeune, il se passionne pour les animaux et, à l’âge de 12 ans, il fonde avec un ami le Club des Jeunes Amis des Animaux. Pension­naire dans un lycée de La Rochelle, le petit pari­sien découvre les joies de la nature et du bord de mer.

En 1969, Allain Bougrain-Dubourg remporte le concours de la Fonda­tion de la Voca­tion, qui attri­bue une aide finan­cière au lauréat lui permet­tant ainsi d’accom­plir sa voca­tion. Le jeune homme va alors sillon­ner l’hexa­gone avec une expo­si­tion itiné­rante bapti­sée Le Pavillon de la Nature, consa­crée aux reptiles. Dès lors, il milite pour la protec­tion des animaux et la sauve­garde de la nature.

Au milieu des années 70, c’est à la télé­vi­sion qu’il va pouvoir parler de son combat grâce à plusieurs émis­sions dans lesquelles il inter­vient en tant que chro­niqueur. Puis il va créer et produire des émis­sions anima­lières; Terre des bêtes (1978), Entre chien et loup (1987), Anima­lia (1988). Dans les années 2000, il pour­suit l’aven­ture sur la chaîne théma­tique Animaux et présente l’émis­sion Au nom de la faune. Depuis 2011, il anime avec la philo­sophe Elisa­beth de Fonte­nay l’émis­sion hebdo­ma­daire Vivre avec les bêtes sur France Inter.

Paral­lè­le­ment, son enga­ge­ment pour la cause animale lui vaut d’être nommé président de la Ligue de Protec­tion des Oiseauxen 1986, admi­nis­tra­teur du Muséum Natio­nal d’histoire natu­relle en 2006 ou encore membre du Conseil écono­mique, social et envi­ron­ne­men­tal en 2010.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages; dont L’agonie des bébés phoques (1978), Et Dieu créa les animaux (1986), Curieux de nature : 30 ans de passion pour la planète (2007), et plus récem­ment Il faut conti­nuer de marcher ! (2015).

Mon actualité

Passage sur TV Tours

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.Retrouvez notre…

PASSAGE RADIO: ETAT D’ESPRIT AVEC NOËLLE BRÉHAM

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.Les arbres…

PARUTION: écoutons la nature + 1 CD audio

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.De Lucrèce…

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.